Prolongation des militaires en rue : la Défense ne parle pas de menace terroriste, mais reste “prudente”

10/11/2020, 12:07
Des militaires belges engagés dans l'opération
© Défense
Shares547

Ils sont là depuis 2015, mais combien de temps les militaires resteront encore dans nos rues ? L’accord de gouvernement prévoit de mettre fin à la présence des 300 soldats encore en poste, mais le conseil des ministres l’a prolongée jusqu’en décembre. La menace terroriste est-elle donc toujours là ? Non, répond la ministre de la Défense Ludivine Dedonder, qui estime qu’il faut toutefois rester “prudent”.

L’objectif est de respecter l’accord de gouvernement et de retirer les militaires de la rue, c’est une demande de la Défense et des syndicats, rappelait la ministre dans Matin Première ce mardi. Je dis que je suis prudente parce que pour le moment l’OCAM [Organe de coordination pour l’analyse de la menace, ndlr] a maintenu le degré de menace à 2, mais il faut forcément être en concertation avec les services de l’Intérieur et l’OCAM.” Une note est donc prévue, avec un phasage, qui devrait tendre vers la suppression progressive de la présence militaire en rue en Belgique.

En Belgique, les militaires sont présents en rue ainsi qu’autour des sites nucléaires (uniquement flamands désormais) depuis le 17 janvier 2015, après l’attentat terroriste de Paris contre l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, et le démantèlement d’une cellule djihadiste à Verviers.

Source: RTBF (P.V.)