Nouveau logiciel de paiement à la Défense: les problèmes persistent après huit mois

9/09/2021, 15:00
Belgische soldaten tijdens training
© Defensie
Shares121

Plus de huit mois après l’introduction d’un nouveau système de paiement des salaires et des primes par le ministère de la Défense, des problèmes subsistent.

Ils touchent des centaines de militaires, indique un document interne au département dont l’agence Belga a obtenu jeudi une copie.

Le ministère a mis en service le 4 janvier dernier, après neuf mois de tests, le volet «Human Capital Management» (HCM) de son application HRM@Defense, qui lie l’administration financière et celle du personnel. Ce système, fourni par la société Capgemini qui a utilisé le logiciel PeopleSoft HCM d’Oracle, vise à automatiquement attribuer au personnel les droits financiers sur la base de données administratives.

Mais les maladies de jeunesse de ce système complexe semblent perdurer, même si «les deux derniers mois ont été mis à profit non seulement pour résoudre plusieurs problèmes, mais également pour identifier tous nouveaux problèmes en suspens et potentiels de HRM@Defence», indique un message adressé à l’ensemble du personnel, également cité jeudi par la VRT.

Les problèmes concernent davantage le paiement de primes et d’allocations (plus de 2.000) plutôt que le versement des salaires (930).

«Un certain nombre de corrections majeures ont, à nouveau, été effectuées au cours des deux derniers mois, notamment dans les domaines des indemnités vélo du passé à régulariser (plus de 1.000 prestations) et les prestations de jour, de nuit et de week-end du personnel civil sont à régulariser (plus de 1.000 prestations)», indique la newsletter HRM@Defence diffusée par le ministère.

Selon la Défense, la section «salaires, allocations y afférentes et indemnités» du système fonctionne au niveau technique comme il se doit. Sur les 35.000 paiements (salariaux) traités mensuellement, un nombre limité de problèmes ont été identifiés, qui dès le mois suivant ont été résolus – comme le paiement d’une grande partie des primes pour parachutiste «imputable à un manque de données relatives au nombre de sauts». La régularisation a été effectuée immédiatement en août.

Plus de 1.500 dossiers ont fait l’objet d’interventions manuelles.

Selon la VRT, des centaines de militaires ont reçu des chèques postaux pour toucher une partie de leur salaire auprès de leur bureau de poste local.

Par contre, le nombre de problèmes qui ont fait l’objet d’un «ticket» (demande d’intervention auprès de la firme civile) s’est accru: 43 nouveaux tickets ont été créés et un total de 36 tickets ont été résolus.

«Par conséquent, il sera examiné avec la firme d’effectuer ici un mouvement de rattrapage, de sorte que les 86 tickets en suspens soient résolus au plus vite», souligne le message.

Ces déboires avec un nouveau logiciel ne sont pas sans rappeler ceux survenus en France, avec l’introduction d’un «logiciel unique à vocation interarmées de la solde» (Louvois), un projet informatique lancé en 1996 par le ministre de la Défense – désormais des Armées – dont les «dysfonctionnements» n’avaient été résolus qu’en 2019.

Source: Belga