Lorsque la Défense dépoussière sa communication pour combattre le coronavirus en Belgique

16/10/2020, 13:28
Generaal Marc Thys

Une banale conversation de comptoir sur la pandémie… C’est par cette scène que commence une vidéo de la Défense pour sensibiliser les militaires au suivi des mesures sanitaires. Deux militaires bavardent autour d’une bière. L’un est au bar, l’autre assis à la table d’un bistrot.

Ils affichent leur scepticisme par rapport aux chiffres de la pandémie et partagent leur frilosité à poser les gestes barrières. “Oui, ça peut s’arrêter, toutes ces foutaises…“, déclare l’un des deux personnages pendant qu’il essuie un verre de bière.

Mais les deux militaires en question ne sont pas n’importe qui. Il s’agit des deux plus haut gradés de l’armée belge, l’amiral Michel Hofman (CHOD, chef de la défense) et le général-major Marc Thys (VCHOD, vice-chef de la défense).

Après avoir critiqué les experts et les décideurs, les deux militaires se lèvent. La caméra fait un zoom arrière et montre l’envers du décor. Les propos, comme les lieux, relèvent de la fiction.

Chers collaborateurs, vous l’aurez remarqué tout ceci est totalement fictif“, explique l’Amiral Michel Hofman. “Nous sommes dans le décor d’une série flamande.” L’objectif de cette vidéo : montrer que le combat que le Covid-19 n’est pas une fiction. “C’est la dure réalité“, ajoute le général-major Marc Thys. “Une réalité qui durera encore longtemps, nous pensons que nous en aurons jusqu’à septembre.

La Défense veut sensibiliser son personnel aux mesures de prévention

Si les deux haut gradés s’adonnent (pas trop mal) à ce jeu d’acteurs, c’est avant tout pour convaincre les membres de la Défense de respecter les gestes barrières, dans leur vie privée et dans leur vie professionnelle. La promiscuité induite par la fonction de militaire fait de l’armée un milieu particulièrement exposé aux contaminations.

Marc Thys et Michel Hofman rappellent ensuite les habituelles règles sanitaires de façon beaucoup plus classique (maintien des distances de sécurité, port du masque, hygiène des mains…), avant de proposer de boire un petit coup, à distance raisonnable, évidemment.

Une nouvelle ère pour la communication de la “Grande Muette”?

A première vue, cette vidéo ne présente rien d’exceptionnel dans la large palette de la communication préventive. Un brin d’humour, un message clair, une réalisation soignée. “Il nous fallait quelque chose d’accrocheur, parce que cela fait longtemps que la population est confrontée à ces messages,” raconte le colonel Guido Hart, directeur général des communications stratégiques à la Défense. Les responsables de la communication ont donc cherché à innover pour faire passer leur message.

Mais cette vidéo représente tout de même une évolution dans la communication de la Défense, généralement peu encline à un ton aussi décontracté. Elle s’inscrit aussi dans un processus plus large de changement de stratégie communication à la Défense.

Ce dépoussiérage progressif a été lancé en 2017. La volonté est d’avoir une communication “proactive“. Cette stratégie poursuit deux objectifs principaux : expliquer l’utilité de la Défense auprès de la population et attirer de nouvelles recrues.

La Défense passe donc, entre autres, par les réseaux sociaux. Ce nouveau canal implique de se plier partiellement aux codes des nouveaux médias, a priori peu compatibles avec la ligne très institutionnelle et cadrée de la communication traditionnelle de la Défense. Mais la Défense s’y plie progressivement.

La vidéo de prévention publiée aujourd’hui en est un exemple. “On veut changer de style, se défaire de cette image de Grande Muette”, résume le colonel Hart.

Une collaboration avec la VRT

Mais la Défense innove aussi par des collaborations assez inédites. Si cette vidéo de prévention a été tournée dans le décor d’une série flamande de la VRT, ce n’est pas un hasard. Cette série culte intitulée “Thuis”, accueille une jeune recrue de l’armée parmi ses personnages. Le destin ce personnage appelé Stan est en fait le fruit d’une collaboration entre les services de communication de la Défense et la chaîne publique flamande.

Plusieurs épisodes de la série montrent les premiers pas dans l’armée, dans cette volonté de la Défense de promouvoir son rôle et d’encourager les vocations. La Défense cherche également des collaborations du même ordre avec des productions francophones, sans succès jusqu’ici.