Le nouveau gouvernement veut rendre la profession de militaire plus attractive

12/10/2020, 08:39
Alerte dans l’armée belge: deux cas possibles de coronavirus chez nos militaires
© Défense
Shares293

Le nouveau gouvernement veut rendre la profession de militaire plus attractive. De même, il souhaite renforcer la transparence sur les contrats d’achat.

Le nouveau gouvernement se veut-il ambitieux pour sa défense nationale? Sous le gouvernement Michel, d’importants contrats à 9 zéros ont été signés. Il s’agit du renouvellement des avions de chasse ainsi que des frégates et chasseurs de mine.

Plus aucun gouvernement ne devrait réaliser de tels engagements dans les prochaines années. Cet endettement va-t-il handicaper la Défense au cours de la prochaine législature?

Plusieurs contrats importants ont donc été signés en quelques mois. Le nouveau gouvernement souhaite plus de transparence sur ces achats. L’actualité récente avec l’achat des masques par l’armée avait semé le doute sur les conditions dans lesquelles le marché avait été passé. Le gouvernement souhaite donc que «le contrôle parlementaire sur les dossiers d’achats militaires» soit «étendu». Mais aussi: «la cour des Comptes recevra une compétence de contrôle aussi pendant la procédure d’achat ».

Rendre le métier plus attrayant

Un des principaux défis du gouvernement De Croo et de la ministre Ludivine Dedonder, ce sera de rendre le métier de militaire plus attrayant. On ne peut pas parler de désertion mais trop de kakis retournent dans le civil. D’autres vont aussi prendre leur retraite. Dans la note gouvernementale, on peut lire les intentions liées «à un meilleur recrutement, une meilleure rétention, une plus grande diversité et une meilleure pyramide des âges. Le bien-être des militaires et de leurs familles fera également l’objet d’une attention particulière ».

Rester engagé sur le plan international

Pour rendre le métier attractif, il faut aussi donner l’envie de participer à un grand projet qui porte haut les couleurs du drapeau national. La Belgique doit ainsi respecter ses engagements auprès de ses partenaires de l’OTAN. En 2014, les pays membres de l’OTAN se sont engagés à consacrer au moins 2% de leur PIB à la défense: la Belgique n’y est pas. Mais le gouvernement De Croo ambitionne « de réaligner notre effort de défense sur celui des alliés européens non nucléaires de l’OTAN ». Objectif à atteindre d’ici 2030.

Enfin, la Belgique veut continuer à jouer un rôle dans les missions internationales. Auprès des Nations Unies, de l’OTAN ou au sein de la stratégie européenne. « La Belgique poursuivra et renforcera son engagement pour une défense européenne effective».

L’état-major a estimé qu’il était précoce de commenter la note gouvernementale. Tout simplement parce qu’il n’y a aucune inscription budgétaire. Certains engagements semblent prometteurs «mais ce n’est pas la première fois qu’on nous promet monts et merveilles », commente-t-on.

Source: L'Avenir