L’armée vaccine son personnel médical, avant celui amené à partir en opération extérieure

20/02/2021, 09:21
Medische dienst in actie
© Défense

L’armée a entamé, conformément au plan fédéral, la vaccination de son personnel, en commençant par celui de l’Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA), mais avec l’espoir de vacciner le mois prochain les 1.800 militaires appelés à partir en opération, a annoncé jeudi le ministère de la Défense.

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, a assisté, devant la presse, à l’injection de la seconde dose de vaccin de Pfizer/BioNTech à deux membres du personnel de cet hôpital, l’unique établissement du genre que comptent les forces armées, situé dans la banlieue nord de Bruxelles.

Le personnel médical de l’«HM», comme disent les militaires, sont les premiers à bénéficier de la vaccination, depuis le 21 janvier dernier. Cette phase suit le plan de vaccination décidé au niveau fédéral, a-t-elle souligné.

Mme Dedonder (PS) a esquissé devant la presse les phases suivantes, qui concerneront les membres de la composante médicale – la plus petite des quatre que compte l’armée – venant en renfort du secteur civil, soit actuellement de l’ordre de 200 personnes, puis le personnel dépêché en opérations.

Elle a chiffré leur nombre à quelque 1.800 militaires avec une «fonction essentielle», dont la vaccination devrait intervenir, en fonction de la «disponibilité du vaccin», en mars. «Pour leur permettre d’effectuer leur opération dans les meilleures conditions», a-t-elle précisé.

Elle a rappelé que la Défense avait été contrainte de rapatrier le mois dernier une cinquantaine de militaires déployés au Niger dans le cadre de l’opération bilatérale New Nero (ONN), qui consiste à encadrer la formation d’unités nigériennes, après qu’une vingtaine d’entre eux eurent été testés positifs au coronavirus.

L’opération a été suspendue pour une durée indéterminée, mais pourrait reprendre début mars, selon le responsable des opérations à l’état-major de la Défense, le colonel Luc Leclercq.

«Nous pensons renvoyer nos militaires (au Niger) d’ici quelques semaines», a confirmé la ministre.

Source: Belga