La Défense va rapatrier une cinquantaine de militaires du Niger, dont des positifs au coronavirus

13/01/2021, 14:44
Para-commando's van het 2de bataljon commando's van Flawinne tijdens Operatie New Nero in Neger
© Defensie

La Défense a annoncé mercredi le rapatriement prochain d’une cinquantaine de militaires en opération au Niger, dont une vingtaine de personnes testées positives à la Covid-19 et, par mesure de précaution, une trentaine de militaires “exposés à des contacts à haut risque”.

Ces militaires sont déployés depuis le mois d’octobre à Maradi (centre-sud du Niger) dans le cadre de l’opération bilatérale New Nero (ONN), qui vise à former des unités de l’armée nigérienne pour mener des opérations spéciales afin de combattre les groupes djihadistes actifs au Sahel.

Ne prendre aucun risque

“Une vingtaine de militaires positifs à la Covid-19 seront rapatriés du Niger (Maradi) où ils se trouvaient depuis le mois d’octobre dans le cadre de l’opération bilatérale New Nero. Par mesure de précaution, une trentaine de militaires exposés à des contacts à haut risque rentrent également en Belgique”, a indiqué la Défense sur son site internet.

Ces mesures ont été décidées afin de ne prendre aucun risque avec la santé du personnel et de garder la situation sous contrôle. Dans cette même optique, la mission (ONN) a été suspendue, a précisé la Défense.

Source: Belga