La Défense assure que l’attentat du 26 août à Kaboul aurait pu tuer des militaires belges

22/09/2021, 19:36
Les paracommandos partent en opération NEO Red Kite

Il s’agit d’une opération réussie pour la Défense. Cette dernière disposait de moins de 10 jours pour évacuer des ressortissants belges et étrangers d’Afghanistan. Au total, 1.400 personnes ont pu être rapatriées. Les obstacles étaient pourtant nombreux.

“Il faut bien s’imaginer que face à une population en détresse totale – où des gens se sont écraser, tirer dessus ou taper – maintenir une attitude digne, respectueuse et professionnelle, n’est pas évident”, explique Tom Bilo, colonel.

En contact direct avec la population en détresse, les forces sur place décrivent cette situation de crise comme avant tout humaine dans un climat très instable. Les conditions de travail ont été intenses. Malgré les entraînements, rapatrier des personnes dans un environnement inconnu était un défi. “Etant donné qu’il y a les montagnes, il y a un très mauvais contact radio. Car tout se fait en ligne directe mais s’il y a une montagne entre l’avion et le sol, il n’y a pas de contact radio. Et la densité de trafic était énorme car il y avait pratiquement toutes les nations qui devaient contribuer aux efforts d’évacuation”, souligne Koen Matton, pilote avion C-130.

Aujourd’hui, 480 personnes sur liste belge doivent encore être évacuées d’Afghanistan.

Source: Belga