La commission de la défense reprend la semaine prochaine la discussion de la note Dedonder

10/11/2020, 15:47
MOD Dedonder

La commission de la défense de la Chambre a décidé mardi, à l’issue de longs palabres et un va-et-vient de députés de la majorité, de poursuivre la semaine prochaine la discussion de la note de politique générale de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS), après avoir à peine entamé le débat.

L’absence de quorum dans les rangs de la majorité a d’abord contraint le président de la commission, Peter Buysrogge (N-VA), à suspendre la séance à deux reprises, avant que les députés ne soient finalement en nombre suffisant pour entendre l’exposé de la ministre et mettre fin au « chaos » dénoncé par plusieurs d’entre eux.

Mme Dedonder a exposé les grandes lignes de la politique qu’elle entend mener à la tête de ce département, réaffirmant que la « Vision stratégique » définie par le gouvernement Michel 1er en juin 2016 et qui dessine les contours de l’armée à l’horizon 2030 était une « base solide », mais à « actualiser » à la lumière du « nouvel environnement de sécurité dans lequel nous nous trouvons ».

Elle a cité comme « nouvelles menaces », la menace hybride (alliant désinformation, menaces sur des infrastructures civiles et intervention à couvert de forces spéciales) émanant de « puissances étrangères », la vulnérabilité de nos sociétés face à la numérisation, « la frontière toujours plus mince entre sécurités extérieure et intérieure » et la crise sanitaire liée au Covid-19.

La ministre a assuré que la défense restera un partenaire fiable au sein de l’ONU, de l’Union européenne et de l’Otan. Ce département contribuera aussi à la définition d’une stratégie nationale de sécurité, un engagement qui figure dans l’accord de gouvernement de l’équipe De Croo.

Source: Belga