La Belgique rejoint le programme Otan NFTE d’entraînement de pilotes militaires

20/02/2021, 10:30
Belgische F-16 piloot in cockpit
Shares125

La Belgique a rejoint une initiative multinationale sur l’entraînement des pilotes lancée l’an dernier par une dizaine d’autres pays de l’Otan et qui vise à mettre en commun des ressources nationales afin de créer, à travers le continent européen, un réseau d’installations d’entraînement pour les pilotes d’avions de chasse et autres avions, d’hélicoptères et de drones, a annoncé vendredi l’Alliance atlantique.

La Belgique s’est associée à ce projet baptisé “NATO Flight Training Europe” (NFTE) par la cosignature jeudi de sa ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, avec celle des pays qui y participent déjà, d’un amendement à la lettre d’intention de l’initiative en marge d’une réunion virtuelle des ministres de la Défense.

La Belgique rejoint ainsi onze autres alliés (la Bulgarie, la Croatie, l’Espagne, la Grèce, la Hongrie, le Monténégro, la Macédoine du Nord, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, et la Turquie) pour travailler à la création d’un réseau d’installations d’entraînement au pilotage en Europe.

L’initiative NFTE vise, selon l’Otan, à garantir que les possibilités de s’entraîner au pilotage avec des moyens à la pointe de la technologie, de manière rentable et interopérable, sont suffisamment nombreuses en Europe. Il s’agit d’une grande priorité, car pour de nombreux petits alliés européens, le nombre de pilotes nécessaires ne justifie pas la création de centres d’entraînement nationaux.

Les alliés – dont la Belgique depuis un an, après la fin d’une filière franco-belge utilisant des avions Alpha-Jet des deux pays à Cazaux (sud-ouest de la France) – envoient souvent leurs élèves pilotes s’entraîner aux États-Unis, ce qui crée une pression supplémentaire sur les capacités américaines.

“Cette initiative renforcera les capacités européennes d’entraînement au pilotage et réduira la dépendance de l’Otan vis-à-vis des installations d’entraînement américaines. Elle contribuera donc à un meilleur partage des charges”, a indiqué le secrétaire général délégué (adjoint) de l’Alliance, Mircea Geoan, dans un communiqué.

Selon l’Otan, l’initiative NFTE tirera profit des installations nationales et multinationales existantes en Europe et, si nécessaire, elle permettra l’extension des capacités d’entraînement, voire la création de nouvelles capacités, afin de répondre aux besoins des différents types de pilotes.

L’entraînement peut être de différents niveaux (élémentaire, intermédiaire ou avancé) et est destiné aux pilotes d’avions de chasse, d’hélicoptères et d’avions de transport, ainsi qu’au personnel qui pilote des drones à distance.

Source: Belga