La Belgique et les Pays-Bas proposeront un Composite Special Operations Maritime Task Group pour 2026

18/03/2021, 08:00
special operations maritime task group
© SFG
Shares106

L’année 2020 a été importante puisque le commandement des opérations spéciales de l’OTAN (C-SOCC), comprenant la Belgique, les Pays-Bas et le Danemark, a été déclaré pleinement opérationnel. En 2021, il fait partie de la Force de réaction de l’OTAN (NRF). 

« Pendant la période de stand-by de la NRF en 2021, de multiples exercices et ateliers seront organisés pour soutenir le C-SOCC de la NRF-2023 et pour intégrer les concepts », a expliqué la ministre Ludivine Dedonder en commission la semaine dernière. Durant cette année, la Belgique fournit également un Special Operations Land Task Group capable d’opérer sur terre et participe aussi à un Composite Special Operations Air Task Group.

Dans le domaine des opérations spéciales maritimes, les Pays-Bas s’appuient sur le Korps Mariniers et le MARSOF (Netherlands Maritime Special Operations Forces). Quant au Special Forces Group belge, il possède le Blue Squadron qui fait le lien entre le Special Operations Boat Unit (SOBU) et l’équipe de plongeurs. En mars 2019, la Composante Terre a signé un memorandum of understanding avec la Marine néerlandaise pour le développement de sa capacité amphibie, notamment au sein du Special Operations Regiment.

Le Composite Special Operations Component Command comprend six groupes de travail, dont un pour le domaine terrestre (SOLTG) et un autre pour le domaine maritime (SOMTG), ainsi qu’un groupe aérien spécial (SOATG).