La Belgique et le Luxembourg se partagent un avion militaire, un Airbus A400M Atlas qui sera livré mercredi

5/10/2020, 09:20
De A400M zal volgend jaar de C-130 vervangen

Le premier des avions de transport Airbus A400M Atlas destinés à opérer au sein une unité belgo-luxembourgeoise basée à l’aéroport militaire de Melsbroek – l’unique appareil grand-ducal – est attendu mercredi à Luxembourg et vendredi en Belgique, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Cet appareil, immatriculé CT-01, sera accueilli mercredi en fin d’après-midi à l’aéroport du Findel-Luxembourg par le vice-Premier ministre et ministre luxembourgeois de la Défense, François Bausch, accompagné du chef d’état-major de l’armée, le général Steve Thull, a précisé le gouvernement grand-ducal dans un communiqué adressé à l’agence Belga.

Après l’atterrissage, l’avion aura droit à l’arrosage traditionnel qui sera effectué par les véhicules d’incendie aéroportuaires.

Une cérémonie d’accueil officiel sera ensuite organisée jeudi, toujours à l’aéroport de Luxembourg, en présence du grand-duc Henri, de M. Bausch, du général Steve Thull, du «ministre de la Défense du royaume de Belgique» – sans précision du nom – ainsi que du ice-chef de la Défense belge, le général-major Marc Thys, ajoute le communiqué.

Selon des sources militaires belges, l’appareil est attendu vendredi à Melsbroek après un vol en provenance de Luxembourg et le survol, en compagnie d’un C-130 Hercules belge – le type d’avion qu’il est appelé à remplacer -, des principales villes du pays si les conditions météorologiques le permettent.

L’avion luxembourgeois, le numéro de série MSN 104 (le 104e construit, sur les 174 commandés à ce jour par sept pays européens et la Malaisie), a effectué son premier vol le 14 avril dernier au départ de l’usine d’Airbus de Séville (sud de l’Espagne), en pleine crise sanitaire du coronavirus qui avait affecté les activités d’Airbus. Il aurait, contractuellement, dû être livré en mai dernier.

L’unique A400M grand-ducal sera exploité en commun par les armées belge et luxembourgeoise au sein de la 20e escadrille du 15e wing de transport aérien, basé à Melsbroek. Il porte à la fois les cocardes grand-ducales – un lion rouge sur des stries bleues et blanches – et, près de la porte d’entrée avant gauche, la tête de sioux, l’emblème du 15e wing de la composante Air belge.

Les avions belges seront quant à eux immatriculés CT-02 à 08. Le premier d’entre eux (numéro de série MSN 106) a effectué son premier vol fin juillet dernier et sa livraison est espérée en décembre prochain. Les autres livraisons devraient s’étaler jusqu’en 2023, avec en parallèle le retrait graduel des derniers C-130 Hercules qui doit se terminer en décembre 2021.

Au départ, en 2003, le programme A400M devait impliquer huit pays européens et porter sur 196 appareils. Mais le Portugal s’est retiré et l’Allemagne a réduit sa commande à 53 exemplaires, soit vingt de moins qu’envisagé.

Le Luxembourg ne disposait plus de force aérienne depuis le retrait de trois avions légers d’observation Piper PA-18 Super Cub en 1968.

Source: Belga