La Belgique achète un F-16 aux Pays-Bas comme plate-forme d’entraînement

31/08/2020, 08:46
Nederlandse F-16 in de lucht
Shares147

Dans une lettre du 20 août adressée à la Chambre, la secrétaire d’Etat à la Défense néerlandaise Barbara Visser a annoncé qu’un accord avait été conclu avec la Belgique pour la vente d’un F-16. Il s’agit d’un F-16 qui sera retiré du service et donc plus en état de voler. La Luchtmacht néerlandaise est effectivement plus avancée dans sa transition vers le F-35.

Ce F-16 servira de plate-forme d’entraînement pour permettre aux techniciens armuriers de s’entraîner au montage des différents armements (bombes et missiles) sur l’avion et de réaliser les tests prescrits par la documentation technique. En temps normal, la Composante Air immobilise en permanence très fréquemment un appareil de sa flotte opérationnelle pour ces fonctions. Ce F-16 n’est alors plus disponible pour effectuer des missions.

« Actuellement, la Composante Air doit absolument avoir le maximum d’avions disponibles pour effectuer les missions et participer aux différentes opérations, en tenant compte des avions en maintenance », nous a indiqué David Vandroogenbroeck, un porte-parole de la Défense. Cela explique la décision de la Défense de se tourner vers son partenaire néerlandais afin de permettre à l’avion immobilisé de rejoindre la flotte opérationnelle.

Le récent rapport de la Cour des Comptes soulignait que si le taux de disponibilité des F-16 était satisfaisant (60%), la tendance était toutefois à la négative. La flotte est vieillissante et les pannes de plus en plus fréquentes. Début 2019, la faible disponibilité des appareils a entravé l’exécution du plan d’entraînement des pilotes. Le niveau d’ambition est à la baisse avec désormais la possibilité de déployer simultanément six F-16 en permanence et quatre de façon limité.

« Les détails d’implémentation du F-35 sont en cours de développement, et un plan détaillé de la diminution du niveau d’ambition opérationnel F-16 jusqu’en 2029 est en cours d’élaboration. D’un point de vue quantitatif, la diminution du niveau d’ambition opérationnel F-16 ne pourra pas être entièrement compensée par la mise en service graduelle du F-35 », expliquait au début de l’année le ministre Philippe Goffin dans une réponse écrite au député PS Hugues Bayet. Les premiers F-35 arriveront en Belgique en 2025.

Le F-16 néerlandais sera transféré à la Belgique par la route courant du mois d’octobre. Le prix est confidentiel a précisé le ministère de la Défense néerlandaise.