Huit pays européens, dont la Belgique, promeuvent un projet de lutte contre les mines

3/12/2020, 19:15
lutte contre les mines

Huit États membres de l’Union européenne, dont la Belgique, se sont engagés à soutenir le projet MIRICLE, qui vise à développer des systèmes semi-autonomes et autonomes de lutte contre les mines maritimes, sous la houlette d’une entreprise de droit belge, a annoncé jeudi le ministère de la Défense.

Ce projet émane d’un consortium de 19 entreprises établies dans dix pays de l’UE et proposé dans le cadre du programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (en anglais “European Defence Industrial Development Programme”, EDIDP). MIRICLE concourt pour un award dans la catégorie “résilience en mer”. La Commission européenne annoncera à l’été 2021 la liste des projets retenus (et financés), a précisé la Défense dans un communiqué.

L’EDIDP est un programme bisannuel (2019-2020) ayant pour but de renforcer la compétitivité de l’industrie de défense de l’Union. Il vise à appuyer les efforts européens en matière de développement d’équipements et technologies de défense à travers un co-financement issu du budget communautaire. Le budget total de l’EDIDP pour 2019 et 2020 s’élève à 500 millions d’euros.

Afin d’appuyer le projet et de le rendre éligible, huit États membres ont cosigné une lettre d’intention et se sont accordés sur des exigences communes initiales, a expliqué la Défense.

L’acronyme MIRICLE signifie “Mine Risk Clearance for Europe”. Le projet vise à développer des systèmes semi-autonomes et autonomes de lutte contre les mines maritimes.

Source: Belga