Craintes d’avarie sur 90  pour cent des modules moteurs des F-16 belges

20/04/2021, 19:39
Formatievlucht F16

Le 9 mars, la Défense indiquait avoir pris la décision d’immobiliser une partie de ses avions de chasse en raison d’une défaillance au moteur (une brûlure de tuyère) constatée sur l’un d’eux à la suite d’un incident survenu le 11 février. Par précaution, la Défense a décidé de vérifier les moteurs des autres F-16 potentiellement concernés et de laisser les appareils au sol.

Interrogée mardi en commission de la Défense, la ministre Ludivine Dedonder (PS) a précisé aux députés qu’ “à peu près 90 % des modules moteurs sont impactés dans une plus ou moins grande mesure”. Cette situation a eu des conséquences sur les opérations. Les F-16 engagés contre l’État islamique depuis la Jordanie sont restés cloués au sol durant une semaine, “mais ils volent à nouveau depuis le 14 mars”. “La continuité” de la protection de l’espace aérien du Benelux a, elle, été “garantie” puisque la mission a pu être reprise par les partenaires néerlandais.

“Le coût total des réparations est estimé à environ 5,7 millions d’euros”, a fait savoir Mme Dedonder. La cause de la panne n’est pas encore connue. Pour l’heure, la Défense n’a donc pas encore pris d’initiative pour réclamer des dédommagements à ses fournisseurs.