Chaises musicales à l’armée: de nouveaux “patrons” pour les composantes Air et Marine

28/08/2020, 07:55
Grootste Europese helikopteroefening 'Swift Blade 2020' afgelast
© Defensie
Shares202

Le nouveau chef de la Défense (Chod), l’amiral Michel Hofman, a annoncé jeudi soir un important remaniement de la hiérarchie militaire, avec les changements d’affectation de plusieurs hauts responsables, dont la nomination d’un “numéro deux” de l’armée en la personne du général-major Marc Thys, et l’arrivée de nouveaux commandants pour les composantes Air et Marine à partir de début septembre.

Ces mises en place ont été décidées en concertation avec le ministre de la Défense, Philippe Goffin, a précisé le “patron” de l’armée dans un message “flash Défense” adressé à l’ensemble du personnel et dont l’agence Belga a obtenu une copie. L’amiral Hofman, qui a pris ses fonctions début juillet, justifie ce remaniement par le “départ de plusieurs collègues officiers généraux “et par “la nécessité absolue d’assurer la continuité du fonctionnement de notre organisation”.

Plusieurs changements

Le lieutenant-général (“trois étoiles”) Claude Van de Voorde, qui commande depuis trois ans le Service général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS, le service de renseignement militaire), deviendra représentant permanent belge (“MilRep” en jargon) auprès du Comité militaire de l’OTAN.

Le lieutenant-général Jean-Paul Claeys sera le prochain chef de la Direction générale des Ressources humaines (DG-HR), qui s’occupe de la gestion du personnel de la Défense. Il succédera au lieutenant-général Jan Hennes, qui partira à la retraite le 1er janvier 2021.

Le général-major (“deux étoiles”) Marc Thys, actuel chef de l'”équipe de transition” – mise sur pied en septembre dernier pour faire face aux multiples défis qui attendent la Défense dans les prochaines années en termes de personnel, de matériel et d’infrastructures – deviendra vice-chef de la Défense (VCHOD).

Selon l’amiral Hofman, le mandat d’un an de l’équipe de transition touche à sa fin (en octobre, ndlr) et les dossiers en cours de réalisation seront repris par le général Thys dans sa nouvelle fonction du “numéro deux” de l’armée.

Les composantes Air et Marine verront le départ de leur commandant actuel – respectivement le général-major Frederik Vansina et l’amiral de division Wim Robberecht. Ils seront remplacés par le général-major Thierry Dupont et par le capitaine de vaisseau (l’équivalent de colonel) Jan De Beurme, qui sera “commissionné” (nommé à titre provisoire) au grade d’amiral de flottille, précise le message “flash Défense”.

Le général Vansina devient sous-chef d’état-major chargé de la stratégie (ou ACOS Strat).
Quant à l’amiral Robberecht, il quitte la tête de la Marine pour devenir sous-chef d’état-major Opérations et Entraînement (ACOS O&T) en remplacement du général-major Johan Peeters, un para-commando qui partira à la retraite le 1er octobre.

L’actuel responsable de la stratégie, le général-major Philippe Boucké, sera le nouveau sous-chef d’état-major Renseignement et Sécurité (ACOS IS) et directeur du SGRS en remplacement du général Van de Voorde.

Le chef de la division Systèmes de la Direction générale des Ressources matérielles (alias MR Sys), l’amiral de division Yves Dupont, deviendra commandant de l’École royale militaire (ERM, qui assure la formation des officiers) en remplacement du général-major d’aviation Lutgardis Claes – la seule “générale” des forces armées belges – qui quittera le service le 31 décembre prochain.

Le colonel Vincent Descheemaeker, qui dirige le “Special Operations Command” (SOCOM), est désigné comme sous-chef d’état-major adjoint Opérations et Entraînement (DACOS O&T) et sera commissionné au grade de général de brigade (“une étoile). “Pour le moment, il remplira cette fonction en cumul avec sa fonction actuelle de Directeur du SOCOM”, précise le document.

Enfin, le général-major d’aviation Serge Vassart conserve sa fonction de représentant permanent belge auprès du Comité militaire de l’Union européenne qu’il occupe depuis l’an dernier. Il doit en revanche céder le poste identique qu’il occupait à l’Otan au général Van de Voorde.

Source: Belga