600 militaires en moins pour 2020: le contingent de l’armée continue à réduire son effectif d’année en année

01.12.2019 0 838

Des soldats belges

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi l’avant-projet de loi fixant le contingent de l’armée pour 2020, « qui sera limité à 27.249 militaires », soit environ 600 de moins que celui de cette année, a annoncé le cabinet du ministre de la Défense, Didier Reynders (MR).

La Constitution prévoit que le contingent – le nombre maximum de militaires qui peuvent être sous les armes un même jour de l’année – soit fixé annuellement.

Celui de 2020 s’élèvera à 27.249 militaires, dont 25.430 militaires du cadre actif et élèves, comptés dans l’enveloppe en personnel militaire, 440 militaires du cadre actif en dehors de cette enveloppe – comme les militaires affectés au Palais royal ou au Palais de la Nation – et 1.379 réservistes.

Le contingent diminue d’année en année, en raison des restructurations successives qui ont touché les forces armées. Il était en 2009 de 39.075 hommes et femmes (dont 37.728 militaires du cadre actif et élèves). En 2012, ce chiffre était tombé à 33.703 militaires (32.458 du cadre actif et élèves, 545 hors enveloppe et 700 rappelés).

Cette année, le contingent était limité à 27.881, contre 29.225 militaires en 2018. Le nombre de réservistes a toutefois presque doublé, de 700 à 1.379 personnes.

La « vision stratégique » pour la Défense à l’horizon 2030 approuvée en juin 2016 par le gouvernement Michel 1er prévoit de réduire les effectifs à cette échéance à 25.000 équivalents temps plein, dont un millier de civils.