Une centième vie sauvée pour les nouveaux hélicoptères NH90 de Coxyde

26.11.2019 0 47

Un hélicoptère NH90 Caïman de la 40e escadrille de Coxyde
la Défense - M. Moors

Un hélicoptère NH90 Caïman de la 40e escadrille de Coxyde a effectué lundi la centième intervention de recherche et de sauvetage ayant permis de sauver une nouvelle vie depuis que ce type d'appareil a atteint sa capacité opérationnelle initiale, a annoncé le ministère de la Défense.

"Cent vies sauvées", a affirmé la composante Air sur son compte Twitter, précisant simplement que cette intervention a eu lieu lundi matin. Les NH90 de la 40è escadrille ont atteint en août 2015 leur "capacité opérationnelle initiale" ("Initial Operational Capacity", IOC) pour la mission de sauvetage, première étape dans le long processus qui a mené au remplacement en mars dernier des Sea King, les légendaires appareils au nez rouge qui surveillaient la Côte depuis plus de 40 ans.

La 40e escadrille dispose sur le papier de quatre Caïman en version navale (NFH, à la livrée gris clair caractéristique), pour assurer la permanence de la mission de recherche et sa sauvetage (en anglais "Search and Rescue", SAR), principalement en mer, mais aussi à terre en cas d'accident aérien.

Elle a récupéré fin octobre son quatrième appareil, immatriculé RN-03 et porté au dernier standard à l'issue d'une remise à niveau d'une durée de 23 mois à l'usine de son constructeur, Airbus Helicopters, à Marignane, dans le sud de la France. Mais un autre NH-90, celui immatriculé RN-04, subit depuis des mois à Beauvechain une "grande visite" programmée après 600 heures de vol et ne sortira d'inspection qu'en janvier 2020.

Deux autres NH90, mais dans la version de transport tactique (TTH), des appareils basés à Beauvechain, sont actuellement déployés au Gabon dans le cadre de l'exercice militaire Tropical Storm impliquant principalement les unités du "Special Operations Regiment" (SOR).