Le colonel Tom Bilo sera le prochain commandant du "Special Operations Regiment"

02.09.2019 0 170

Forces spéciales belges

Le colonel Tom Bilo, un ancien "patron" du groupe des Forces spéciales (SFG), prendra, en principe, le 3 septembre la tête du "Special Operations Regiment" (SOR), qui chapeaute principalement les unités para-commandos de l'armée belge et le SFG, a-t-on appris dimanche de sources militaires.

Le colonel Bilo deviendra ainsi le deuxième commandant de ce "régiment des opérations spéciales", héritier de la brigade légère et dirigé depuis sa création, en juillet dernier, par le colonel Vincent Descheemaeker.

Le SOR, dont le quartier général est installé à Heverlee, près de Louvain, chapeaute quelque 1.500 militaires. Il rassemble le 2e bataillon de commandos de Flawinne (Namur) et le 3e bataillon de parachutistes de Tielen (province d'Anvers) - comptant chacun environ 460 hommes -, le SFG de Heverlee et ses 255 hommes et femmes, les deux centres d'entraînement spécialisés de Marche-les-Dames et de Schaffen (Diest) ainsi que le 6e groupe CIS (systèmes de communication et d'information) de Peutie (Vilvorde).

Le colonel Descheemaeker a pour sa part confirmé dimanche qu'il quitterait le SOR pour prendre la tête du commandement des opérations spéciales (SOCOM), créé en 2017 au sein de l'état-major de la Défense à Evere. Ce SOCOM est chargé du développement et du soutien aux unités d'opérations spéciales (les "Special Operations Forces", SOF). L'actuel directeur est le colonel Christophe Closset.

Le colonel Bilo occupe actuellement la fonction de commandant en second du SOCOM. Para-commando d'origine, il a notamment commandé le Special Forces Group entre 2011 et 2014.