Vers un véritable suivi psychosocial des militaires ?

13.03.2019 0 165

Vers un véritable suivi psychosocial des militaires
Ritchie Sedeyn - Mil.be

Une proposition de résolution en ce sens, émanant de l’opposition PS, a été adoptée récemment à la Chambre.

À l’instar de ce qui peut déjà exister concernant les services de secours, qu’il s’agisse des policiers, des pompiers ou encore des urgentistes, et à l’heure de conflits armés particulièrement éprouvants, la question du sort des militaires belges a été posée récemment à la Chambre. Et ce par le biais d’une proposition de résolution émanant des bancs de l’opposition socialiste, à savoir en l’espèce des députés Jacques Chabot, Julie Fernandez Fernandez et Sébastien Pirlot. Une fois n’est pas coutume, comme l’a relevé le premier député PS cité dans son intervention, c’est avec le soutien de l’ancienne majorité que ce texte a pu être examiné.

Le retour à la vie normale peut s’avérer délicat

En effet, pour celui qui est aussi bourgmestre de Waremme, "le bien-être des militaires en opération doit transcender les clivages politiques". Et ce dernier de souligner qu’au retour des opérations retrouver une vie normale peut s’avérer délicat. C’est d’ailleurs précisément dans cette optique que la proposition de résolution en question, laquelle avait fait l’objet d’un consensus préalable en commission, vise la mise en place d’un véritable suivi psychosocial. Et ce, est-il notamment épinglé, car "les traumatismes subis en opération peuvent se traduire par un repli sur soi, une dépression ou une incapacité à retrouver une vie normale".

En lire plus (abonnés): https://www.lalibre.be/actu/belgique/vers-un-veritable-suivi-psychosocia...